Exposition photographie & sculpture : Regards sur 30 peuples lointains – Annie Reffet et Daniel Favre

Découvrir
  • Agenda
  • Fêtes et manifestations
  • Exposition photographie & sculpture : Regards sur 30 peuples lointains – Annie Reffet et Daniel Favre

Infos pratiques

Adresse

Ferme de Bressieux
297 route de la Ferme
73000 Bassens
Localiser sur une carte

À proximité des lignes de bus D et 3 (arrêt "Hôpital Bassens"). Plus d'informations sur synchro.grandchambery.fr.

L’accès se fait à pied sauf PMR. Garer votre véhicule sur le parking de l’Espace Colombe ou sur le petit parking derrière l’église, puis cheminer à pied vers le bâtiment en suivant le fléchage "mairie / médiathèque".

Téléphone

04 79 70 47 17

web

Site Internet

Thèmes

  • Photographie
  • Sculpture

Partager cet article :

Ouverture

Du 16/09 au 01/10/2023
Ouverture le mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 17h à 20h. Le samedi et dimanche de 11h à 19h.

Présentation

Exposition photographie & sculpture « Regards sur 30 peuples lointains, l’essentiel est toujours un visage ».
62 portraits issus de 45 années de voyages à travers le monde par Annie Reffet et sculptures par Daniel Favre.

L’exposition

Annie Reffet a sélectionné 62 portraits issus de 45 années de voyages à travers le monde.
Au gré des rencontres et des émotions, elle a essayé de témoigner de la culture de ces peuples lointains et parfois mystérieux, empêchant le passé de disparaître sans laisser de traces. Comme l’on est un peu ce que l’on photographie, l’important, pour elle, a toujours été le visage humain, qui demeure le reflet d’une vie dans un environnement particulier. « Le visage humain, fut toujours mon grand paysage », écrivait Sidonie Gabrielle Colette dite Colette.

Dans sa passion des voyages, Annie Reffet a toujours été guidée par une recherche d’authenticité, de beauté et un certain respect de la dignité de ces peuples, parfois, si éloignés de notre civilisation.

Annie REFFET, photographe

Annie Reffet s’est d’abord formée aux techniques du cinéma, en particulier au montage de films de longs métrages en 35 mm. Elle a travaillé avec de grands professionnels, comme Robert Bresson.
Parallèlement, elle a tourné en tant qu’assistante de réalisation, avec Henri Théron, cadreur préféré d’Orson Welles, une quinzaine de films documentaires dans le monde entier.

Intéressée par le cadrage, la lumière et la pellicule, elle devient photographe indépendante. Elle recommence à sillonner les continents, de l’Amérique Latine à l’Asie du Sud-est, se passionnant particulièrement pour l’approche des gens, pour leur visage et pour leurs traditions. Au fil des années, poursuivant sa quête d’images, elle a réalisé des reportages dans une vingtaine de pays et fait publier des centaines de photos. Elle fait partie de la célèbre agence de photos Gamma-Explorer.

Depuis 1993, Annie Reffet a fait paraître plusieurs livres de photographies et de textes illustrant les traditions de différentes minorités ethniques :
« Rencontres d’Ailleurs »
« Laos, Terre de tous les rêves »
« Brodeurs de Brume, les Miao de la Chine secrète »
« Chine inconnue Peuples Naxi du Yunnan »
«  Sur les chemins des Yi de Chine »

Daniel FAVRE, sculpteur

Daniel Favre est né le 12 Avril 1952 à Bron. Il entre aux beaux-arts de Grenoble en 1968 et en sort en 1973 avec un diplôme national de Gravure. En 1975 il crée la Galerie d’art et d’encadrement à Chambéry « Les Deux Presses », cette galerie a pour vocation la mise en valeur des travaux d’artistes contemporains peintres et graveurs ; il travaille durant cette période la gravure et le modelage.

En 1984 il ferme sa galerie d’art pour se consacrer à sa propre création qui l’amène en 1987 à une activité de peintre décorateur spécialisé dans le trompe-l’œil.

Dès 1999 il réoriente son art sur le modelage et la sculpture ; il devient enseignant-intervenant à l’école nationale d’arts appliqués de l’image (ENAAI Chambéry).

Parallèlement il travaille dans son propre atelier ses créations ; depuis 2002 son travail est axé sur les « sumotoris » alliant force et sagesse, puissance et mouvement.

A partir de 2009 il travaille sur le thème du couple et de la femme, les formes sont épurées, étirées, des aplats et des lignes tendues apparaissent.

« Imaginez des parois rocheuses. Voyez dans ces pics, de belles endormies. Mélangez ces lignes tendues à des masses rectangulaires qui seraient autant de genoux et de bras, de creux et de vides. Hanches, fesses, cous, épaules deviennent des repères où s’accrocher. Ce sont les femmes de Daniel Favre, qui les sculpte avec la maîtrise d’un grimpeur lancé dans une ascension sans cordée... »

Arnaud Dimberton

Tarifs

Gratuit.