En raison des risques élevés d’incendie, la randonnée sous toutes ses formes est interdite dans le secteur du Mont Saint Michel et du Grand Joueret sur les communes de Curienne et Challes-les-Eaux.

Challes les Eaux & les Vignobles

Les paysages, la sérénité, le ressourcement... comme une invitation à la contemplation, au rythme des saisons.

Découvrir
Challes-les-Eaux accueille le visiteur dans un cadre de verdure favorisant le bien-être, confortablement blottie entre les massifs des Bauges et de la Chartreuse. La cité thermale et les vignes sont aux portes de Chambéry, les premiers domaines étant situés à Saint-Jeoire-Prieuré et Saint-Baldoph, à quelques kilomètres seulement du centre-ville !

« Tout semble phénoménal, Sire, dans la source de Challes ! »
Louis Domenget au Roi de Piémont-Sardaigne

Challes les Eaux, la Reine du soufre

En 1841, le Docteur Domenget découvre la source thermale et met en lumière ses propriétés thérapeutiques. La destinée de ce bourg rural en sera définitivement bouleversée. Ce médecin militaire de la famille royale de Savoie sera pendant des années, le défenseur enthousiaste de l’eau de Challes qui se voit baptisée « reine du soufre », du fait de sa teneur très élevée, une des plus fortes que l’on connaisse. En 1874 est construit un véritable établissement thermal qui sera agrandi en 1927 et 1939 et qui a été rénové par son actuel exploitant, la Chaîne Thermale du Soleil.

Captées à plus de 100m de profondeur, les eaux les plus sulfurées d’Europe jaillissent à Challes les Eaux. Cette teneur en soufre leur confère des propriétés antibactériennes, décongestionnantes, cicatrisantes et antalgiques. Des cures médicales conventionnées sont proposées pour le traitement des affections des voies respiratoires (pour petits et grands) et des troubles gynécologiques.

Un environnement propice au ressourcement

Au début du XXe siècle, une clientèle cossue venait à Challes prendre les eaux. On pouvait ainsi croiser André Gide, Louis Jouvet ou Michèle Morgan dans les allées du Parc des Thermes… Marchez sur leurs traces, venez vous faire dorloter et profiter de plus de 150 ans de savoir-faire autour du bien-être et de la santé !

Outre les cures médicales réputées pour le traitement des voies respiratoires, les Thermes de Challes proposent tout un espace dédié au bien-être. Vous serez dorlotés par une équipe attentive de professionnels.

Modelages et massages relaxants, soins visages et soins corps, enveloppements aromatiques, mini-cure minceur, lit hydro massant multisensoriel, pressothérapie, hammam, espace de repos, salle de sport… Tellement de douceur !

Les futures ou jeunes mamans et aussi les sportifs trouveront aux thermes de Challes des soins sur mesure.

Sur les hauteurs, prenez un grand bol d’air

Tout près de Challes les Eaux, le plateau de la Leysse est la partie la plus facilement accessible des Bauges depuis la vallée de Chambéry.

Profitez des nombreuses possibilités de balades : allez au « Trou de l’Enfer » en passant par le « Bout du monde »… Grimpez jusqu’au Mont Saint Michel et émerveillez vous d’un panorama exceptionnel sur Chambéry et la Chartreuse depuis la chapelle dédiée à l’archange qui se dresse à son sommet depuis le Moyen Âge…

Faites le tour du lac de La Thuile, dans un cadre idyllique. Bordé de roseaux, il a su garder son charme et son côté sauvage. Un chemin tout autour est accessible en toute saison pour une douce promenade.

Les pieds sur terre mais aussi la tête dans les nuages : basé à l’aérodrome de Challes, le Centre Savoyard de Vol à Voile Alpin qui date de 1913 est situé dans une des régions les plus favorables de France pour le planeur. Chaque année, les meilleurs pilotes effectuent des vols de plus de 1000 km. Des baptêmes accessibles à tous permettent de découvrir le plaisir du vol en planeur.

Et pour varier les expériences aériennes, le vol à moteur (en avion ou en hélicoptère) en plaine ou en montagne ainsi que l’ULM ou la montgolfière sont également possibles depuis l’aérodrome ou dans les environs de Challes les Eaux.

La vigne, tradition régionale millénaire

Les vignobles de Savoie, ce sont des paysages fantastiques façonnées par la main de l’homme, des vignobles de fortes pentes face aux massifs enneigés de Belledonne et du Mont Blanc…

Si la Savoie n’est pas une région viticole des plus célèbres, elle est pourtant l’une des plus anciennes de France puisque la culture de la vigne y est attestée 600 ans avant notre ère. Au moyen-âge, ce sont les moines qui mènent les premières expériences en matière de vinifications et de viticulture, qui devient une activité agricole majeure du Duché de Savoie. Entre le XVIème et le XVIIIème Siècle l’amplitude des vignes se décline des plaines jusqu’à des versants de plus de 1000 mètres d’altitude.

En 1860, le rattachement de la Savoie à la France eut des conséquences notables car les vins savoyards entrèrent directement en concurrence avec les vins du midi.

L’arrivée du phylloxéra en Savoie, en 1877, occasionna des ravages considérables comme dans l’ensemble de l’hexagone, et le vignoble local faillit ne pas y survivre.

Au XXème Siècle, l’après-guerre marque le début d’une renaissance du vignoble savoyard : les méthodes de culture et de vinification se modernisent, les rendements s’élèvent et la qualité s’améliore. Commence alors une nouvelle transformation due à l’organisation de la profession, à l’essor du tourisme hivernal et à l’obtention de l’AOC en 1973.

La vigne a donc largement participé à l’élaboration du paysage savoyard. Elle garde aujourd’hui une place privilégiée dans l’économie agricole régionale. Le vignoble actuel s’est concentré dans les secteurs les plus favorables à sa culture, gage d’une qualité constante. Aujourd’hui regroupés à la Maison de la Vigne et du Vin, les organismes, associations et professionnels savoyards travaillent ensemble pour défendre la qualité et assurer la promotion des Vins de Savoie.

Découvrez un vignoble millénaire, reconnu par le Label Vignobles et découvertes depuis 2011.