Achetez vos forfaits pour Aillons-Margériaz ou La Féclaz – Le Revard.

Chambéry & sa vallée

Ville d'art et d'histoire, Chambéry recèle des trésors nichés dans un écrin de lacs et de montagnes.

Découvrir
Chambéry… Le charme de ses traboules secrètes, ses surprenants trompe-l’œil, les couleurs chaleureuses de son cœur historique… Il se dessine dans cette Ville d’art et d’histoire comme un parfum de mystère que vous aurez plaisir à découvrir !

« S’il est une petite ville au monde où l’on goûte la douceur de la vie, c’est Chambéry »
Jean-Jacques Rousseau dans Les Confessions

Invitation à la flânerie dans la plus italienne des villes françaises

Le cœur de Chambéry a conservé une structure héritée de l’époque médiévale. Vous découvrirez avec curiosité les traboules qui jalonneront votre promenade : s’élancer dans une allée de la place Saint-Léger et s’étonner d’une arrivée sous les portiques, place Monge ou encore au pied du château… Chambéry, c’est aussi un joli maillage de boutiques indépendantes, de créateurs, d’adresses gourmandes et de grandes enseignes. Ainsi, les shopping addicts s’y régaleront et pourront agrémenter leur parcours en ville de la gourmandise d’une terrasse, l’atmosphère feutrée d’un salon de thé…

L’histoire de la ville est intimement liée à celle de sa voisine transalpine : durant six siècles, Chambéry et la Savoie, Turin et le Piémont ont été unis sous l’autorité de la Maison de Savoie. Il souffle par ici un petit air d’Italie, une certaine douceur de vivre qui étonne et séduit au premier regard. Chambéry permet de plonger dans un Moyen Âge où château, hôtels particuliers, façades colorées, trompe-l’œil, places minérales et spécialités gastronomiques locales (chocolat, vermouth, pâtes, polenta…) rappellent le souvenir de nos voisins d’au-delà des Alpes.

Ce qui fait l’âme de Chambéry

Le réseau des traboules est une véritable curiosité. Les chambériens les appellent « les allées »… Elles sont telles des couloirs qui permettent de circuler entre de larges bâtisses. À Chambéry, les immeubles du centre historique ont la particularité d’être profonds et étroits de façade, un héritage du « toisé », cet impôt du XIVe siècle calculé en fonction de la largeur principale des façades. Plus elles étaient étroites, plus l’impôt était maigre… D’où la structure actuelle du centre historique chambérien. Ces traboules sont l’âme de la ville.

Cela ne se voit pas forcément, mais Chambéry est traversée par 3 rivières : l’Hyère, l’Albanne et la Leysse. La nappe phréatique étant toute proche, le centre historique serait en partie construit sur des pieux de mélèze. La cathédrale reposerait d’ailleurs sur 30 000 d’entre eux. De cette particularité, il paraît que les écrevisses abondaient il y a de cela plusieurs siècles. Une des origines supposées du nom Chambéry viendrait de « Gamberi », écrevisse en patois.

Trompe l’œil et ferronnerie

Au fil de votre flânerie dans la ville, levez les yeux ! Au détour d’une allée, au milieu d’une place, des éléments de décors se font passer pour la réalité : encadrements de fenêtres, pierres d’angle… Venu d’Italie, cet art du trompe-l’œil s’est développé au XIXe siècle, et se perpétue. Certains sont particulièrement remarquables : la façade de la maison des associations, le mur latéral du théâtre Charles Dullin, la cour de l’îlot de l’horloge, les façades de la maison Dénarié, le plafond de la Sainte Chapelle et bien évidemment la voûte de la cathédrale Saint-François-de-Sales qui posséderait le plus grand trompe-l’œil d’Europe dans un édifice religieux (6000 m²). Plus discrètes, de fausses fenêtres se dissimulent parmi les vraies, jusque sur les places les plus fréquentées. Trouverez-vous celle de la place Métropole ?

Simultanément au perfectionnement des techniques d’extraction du fer, la ferronnerie a remplacé les protections de bois ou de pierre qui sécurisaient les édifices, car plus légère et plus résistante. De remarquables ferronneries d’art ornent les hôtels particuliers du centre historique. Peut-être vous amuserez-vous à repérer portails, balcons, impostes…

 

La nature à deux pas de la ville

Entre Bauges et Chartreuse, des lacs et des montagnes pour écrin, Chambéry et sa vallée se déploient dans un cadre ô combien privilégié ! Regardez cette montagne qui surplombe la ville… coiffée d’une croix, elle porte le nom de Nivolet. Portez votre regard de l’autre côté de la vallée… c’est le mont Granier qui expose ses falaises impressionnantes ! Entre les deux, des vignes, des alpages et des forêts où se cachent des cascades se succèdent presque jusqu’au cœur de Chambéry.

Avec plus d’une cinquantaine de sentiers de promenades et de randonnées, près d’une centaine de km de pistes et voies cyclables, des sites d’envol de parapente, des via-ferrata et voies d’escalade… les environs de Chambéry sont le terrain de jeu idéal des amateurs d’activités de pleine nature.

Été comme hiver, vous adorerez votre séjour à Chambéry, pépite savoyarde unique et tellement attachante. Bienvenue à Chambéry !