Retrouvez toutes les ouvertures des pistes des domaines alpins et nordiques dans les stations de Savoie Grand Revard et Aillons-Margériaz.

Chambéry’Cimes épisode 4 : la Reconstruction, les abris antiaériens

Découvrir
C’est une page tragique de l’histoire de Chambéry que nous allons ouvrir aujourd’hui. La journée du vendredi 26 mai 1944. Une journée qui longtemps allait marquer l’âme, la physionomie de la ville tout autant que l’histoire et la destinée des personnes qui la composaient alors…

Ce 26 mai 1944, il est 6 heures du matin. Dans le sud de l’Italie, 900 bombardiers alliés sont sur le point de décoller. Est remise à chacun des chefs de bord, une enveloppe scellée. Les missions étaient tenues secrètes jusqu’au dernier moment. Dans une enveloppe « Nice », dans d’autres « Grenoble », « Lyon Vaise », « Saint Etienne », et aussi « Chambéry ». Objectif ? Bombarder les gares… Alors progressivement dans ces villes qui s’animent et se réveillent, les sirènes résonnent. Ce 26 mai 1944, 720 bombes de 227 kg chacune furent lâchées sur Chambéry.
Nous avons rendez-vous avec Jacques Viout, vice-président de la société des Amis du Vieux Chambéry, pour poser des mots sur cette journée où Chambéry fut bombardée. En sa compagnie, nous visiterons un endroit insolite et qui fait pourtant partie intégrante du patrimoine chambérien : l’abri antiaérien du clos Savoiroux.

Place des Eléphants, quelques jours après le bombardement.
Prise de vue depuis l’immeuble du Paris.

Boulevard de la Colonne
Les tranchées « abris » des boulevards avaient été pensées pour protéger les civils des chutes d’immeubles et du souffle des bombes et non pour protéger de l’impact de ces dernières.

Avenue du général de Gaulle
Sur la partie gauche de la photo : le château de Costa de Beauregard, détruit lors du bombardement.
Sur la partie centrale : le bâtiment qui accueillait le conservatoire, la pouponnière ainsi que les douches municipales. Le jour du bombardement, une quarantaine d’enfants se trouvaient dans les sous-sols du bâtiment. Ensevelis sous les gravas du château de Costa de Beauregard, ils furent miraculeusement sauvés.

Rotonde SNCF
La rotonde a été touchée par trois bombes. Sa structure en fer restera intact mais les vitres furent évidemment pulvérisées. Rappelons que l’objectif du bombardement était de toucher les gares et les axes de communication. La gare de Chambéry, son triage et 45 locomotives sont détruites. 

Intersection des rues Favre et Saint-Antoine
Comme le relate cette photo, la rue Saint-Antoine était courbe.
Partie gauche : rue Favre. Se devine au loin le palais de Justice.
Partie droite : rue Saint-Antoine.
Ces rues n’ont pas été détruites par l’impact des bombes mais par les incendies qui se déclarèrent suite au bombardement. Ce secteur de Chambéry est celui qui a le plus été restructuré lors de la Reconstruction. Aujourd’hui, ces deux rues sont perpendiculaires (la rue Saint-Antoine se situe désormais dans l’axe de la rue de Maistre).

Angle de la rue Juiverie et de la place Saint-Léger
Prise de vue depuis la rue du Sénat.
Cette photo comme unique témoignages des sauveteurs sous les décombres.

Rue de Boigne
Cette photo est datée du 26 mai 1944. Les sapeurs pompiers de toute la Savoie viennent prêter main-forte à Chambéry pour éteindre les incendies.

Place de la Cathédrale
Des funérailles sont organisées dès le lundi 29 mai 1944.
On estime à 200 le nombre de personnes décédées lors du bombardement. À cela viennent s’ajouter 300 blessés et 3 000 sans-abris. Un tiers de la ville aurait été détruite par le bombardement.

Chambéry’Cimes est un podcast Chambéry Montagnes.

Prise de son, montage, mixage et réalisation : Kamel Bouziane, Art AbordSavoie.

Des mélodies signées Skal.

Pour cet épisode : une découverte de Chambéry en compagnie de Jacques Viout, vice président de la société des Amis du Vieux Chambéry et Julie Chavaribeyre pour l’office de tourisme

L’ensemble des photos d’archive a été partagé par la société des Amis du Vieux Chambéry. Merci pour cette collection d’images…

Pour toujours + d’histoires

Partager cet article :